L’oeil de bergamote.

*** Coco rit…***
Son sac, tellement reconnaissable des ces deux  « C »  entrelacés, la précède souvent, poussé par un soumis dévoué.
Je sais qu’Elle est là, mais elle est tellement discrète, que je n’entendrai ni éclat de rire, ni éclat de voix et son arrivée sera plutôt un coup d’éclat dans l’assemblée que tout autre démonstration vulgaire.
Je la regarde évoluer ; elle ne m’a pas encore vue.Quand son regard se posera sur moi, prenant alors conscience de ma présence, elle aurait dans l’œil cet éclat sincère du plaisir deme revoir.
Je ne réussis pas à la quitter du regard, la regardant évoluer entre les convives. Elle a de l’allure et de la classe, tout en simplicité. Elle est de la tranche de ces Grandes Dames du SM qui n’ont rien à prouver à quiconque.
Ici, tout le monde connaît Dame Coco. Elle a un mot gentil pour chacun, salue les têtesconnues et accueille chaleureusement les nouveaux en se présentant fièrement. Ses cheveux longs, parfaitement soignés, sont toujours lissés impeccablement, disciplinés ethonorés de garnir une si jolie tête bien faite. Son allure est sportive et sa silhouette lui confère une capacité à se mouvoir avec agilité et grâce, comme volant avec énergie, d’un endroit à un autre.
Elle ne m’a toujours pas vue. Je poursuis ma revue de détail le long de ses courbes. Elle a de petits seins enserrés dans une guêpière de qualité et porte, comme toujours, un pantalon fuseau ajusté.
Elle s’est assise avec ses amis avec qui elle échange tout en sourire, avant de partager le repas.
J’ai très envie d’aller la voir, pour me rappeler à son bon souvenir.  Mais Madame dîne et je ne voudrais pas que mon intervention inopinée la pousse à devoir s’essuyer la bouche sans ménagement pour me saluer, au risque de vandaliser son discret maquillage. J’attendrai donc…
La différence de nos statuts me ramène brutalement à la réalité. Qui suis-je, moi, Bergamote, soumise de Masterlau, pour déranger une Domina qui, d’elle-même, ne m’accorde pas son attention ? Je fais taire ma vanité de ce besoin de reconnaissance aux yeux d’une grande. Monmoment viendra, je me fais patiente, lançant de temps en temps,  quelques regards de supplique vers elle.
L’instant du fromage me libère de ma frustration impatiente et, ainsi que je l’avais prédit, elle bondit de sa chaise en s’essuyant la bouche pour me saluer dès qu’elle me voit. Je culpabilise de l’avoir ainsi dérangée. C’est idiot de ma part, car dans cet élan de spontanéité, on se rend bien compte que tout est simple avec Elle…
Coco et moi, on a une histoire… Enfin, quand je dis « on », je devrais plutôt dire « j’ai » car si notre première rencontre a marqué mon parcours BDSM,  je suis certaine qu’elle n’a pas conscience de ce qu’elle représente pour moi

 

Ce devait être en hiver 2013, nous nous étions rendus, mon Maître et moi, à une soirée à Pelissanne et avions fait la connaissance de Dame Coco dont j’avais déjà entendu parler dans le monde SM. Un je ne sais quoi l’avait poussée à demander à mon Maître l’autorisation de m’appliquer une fessée.
A mon grand étonnement, Masterlau, qui, jusqu’à présent, ne m’avait jamais prêtée à quiconque la lui avait accordée ! Elle m’avait alors entraînée sur le podium central et mise en position afin de satisfaire son envie. Les premières claques abattues avaient, de suite, envoyé à mon cerveau des informations inquiétantes quant à la teneur de ce moment que nous allions partager…
Au bout d’à peine quelques minutes, je compris que mon fessier ne pourrait pas en supporter plus. N’étant pas maso de nature, c’était toujours par don de moi que je me laissais faire, pour le plaisir du dominant envers qui je nourrissais des sentiments, du respect ou avec lequel j’avais du feeling. Or, avec cette Dame, je n’avais pas de vécu relationnel. Elle me fessait parce que, pour raison inconnue de moi, mon Maître l’y avait autorisée. Mes yeux cherchaient Masterlau ; il n’était pas loin et me regardait avec bienveillance et beaucoup de fierté. Je résistai encore…
Je me concentrai sur la technique de « frappe » de ma fesseuse ; elle cognait fort mais elle alternait quelques tapes plus légères, une harmonie qui me permettait de supporter encore…
Elle sentait que mon corps souffrait, elle me regardait, de temps à autre, les yeux pétillants et le sourire encourageant, joignant parfois quelques paroles de félicitations et de stimulation.
Elle me congratulait, surfant sur mon orgueil, et m’enjoignait à faire durer encore ce moment. Je pouvais le faire, j’avais envie de le faire pour Elle. L’instant entrait dans mes critères d’acceptation : le don de moi à une Méritante !
Sa gratification sincère à mon séant outragé et les remerciements à mon Maître eurent tôt fait de me rendre fière de moi…
Depuis cet instant qui avait été un passage de plus ieurs caps pour moi (prêt de ma personne par mon Maître et à une Domina de surcroît), Dame Coco avait fait partie de mon histoire…
Ce soir, elle était là et elle m’accordait de son attention.
Elle avait de la mémoire car elle se souvenait de moi. Je crois que j’en fus flattée. Je l’informai d’une soirée que mon Maitre organisait et la y conviait. Sans hésitation, on échangeait nos coordonnées. J’étais marquée de sa confiance mais je savais qu’elle m’en avait estimée digne…
La soirée battait son plein et, entre les moments SM partagés avec mon Maître, mon œil courait d’un atelier à l’autre, observant la technique ou les pratiques de celui ou celle-là, sans jugement de ma part.
En fin de soirée, il ne restait que quelques puristes qui ne se résignaient pas à s’arracher au décor. Coco faisait partie de ceux là.
Elle avait attaché un soumis à la croix et œuvrait sur lui au fouet. Sa posture en appui sur une jambe accusait une réelle souplesse dans les mouvements. J’étais captivée par cette façon qu’elle avait de se concentrer sur ces quelques centimètres carré de peau qui lui étaient offerts.
Elle savait d’avance là où elle allait frapper et quelle intensité elle allait y mettre. Sa chevelure ne bronchait pas d’un poil et ne se serait pas aventurer à venir déranger une si parfaite orchestration.
Mon œil inquisiteur glissât sur sa poitrine. J’aperçus, par effraction, ce beau petit sein arrogant qui tentait de sortir de son logement. A chaque retour de fouet, il rentrait honteusement dans la lingerie, comme pour prendre plus d’élan pour s’enfuir de sa prison de dentelle.
Le temps d’un instant, je me faisais voyeuse d’un moment que moi seule percevait. Je ne pouvais quitter mon regard de cette mamelle indisciplinée…
Dame Coco, dans sa concentration extrême n’avait aucune conscience du tableau qu’elle me jouait. Je matais encore, encourageant ce sein téméraire à me dévoiler plus avant son intimité.
Déjà le coup suivant me faisait voir une aréole d’un brun léger. Il allait bien réussir à sortir ce petit et s’échapper avant que la valse infernale ne cesse !
Je le voyais se hisser bravement en dehors du cercle qui l’enserrait. Je saluais son mérite à satisfaire mon voyeurisme passager, à l’insu du bon vouloir de la Dame. Il réussissait à force de volonté à utiliser l’inertie du mouvement du fou et de sa propriétaire.
Ça y est, il avait enfin réussi à s’extraire et d’un œil curieux saluait l’assistance qui se résumait à ma seule personne. Coco avait dû sentir une fraîcheur sur cette partie de son intimité et d’un mouvement de réflexe, elle renvoyait dans sa demeure cet élément dont la vision aurait pu brutalement paraître totalement incorrecte.
Je savais que j’avais vécu un moment unique et j’en éprouvais une grande fierté. C’était comme un cadeau que la Dame m’aurait fait à son insu.
Elle cachât vite ce sein, que, pourtant, j’avais su si bien voir…

 

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Féssée punitive.

Lors d’une visite de mes amies Dominatrice, Maîtresse Saadienne m’a présenté son  sujet , afin qu’il reçoive la punition qu’il mérite.

 

 

 

 

 

féssée punitive

 

 

Cliquez sur le lien pour voir la vidéo.

Le code est toujours le même   ( cc 84)

Publié dans Non classé | 6 Commentaires »

Pour me rencontrer

Possibilités de rencontres   

pour hommes soumis dans mon donjon entièrement équipé.

Suivi ou stage possible. Formulaire de contact ci-dessous.

Pour me rencontrer g580191_510de38c0365d

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
Vérification :
 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Vidéo « Soirée entre amis… »

Comme toujours, le code est cc84

Vidéo « Soirée entre amis »

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Soirée entre amis …

Quelques photos et une petite vidéo d’une délicieuse soirée entre amis…

Soirée entre amis ... dans photos usea-01

Petit test d’instruments de flagellation en cuir d’origine Anglaise; L’irrésistible Maîtresse E.  avec un paddle souple en cuir. Gare à tes fesses Corto!

 

usea-02 dans photos

Maîtresse Saadienne à son tour rougit le cul de mon corto avec un tawse en cuir de façon tout aussi efficace.

 

usea-03

Résultat du match; Cuir anglais: 1 / cuir des fesses de corto: 0 . C’est marrant, il n’a pas  demandé de match retour… petit joueur!!!

 

usea-04

Un autre soumis subit un double assaut…

 

usea-05

Coté face, maîtresse E. s’occupe « gentiment » de ses bouboules. Eh oui messieurs, avec nous les caresses sont… comment dire? … un peu « appuyées »!

 

usea-06

Coté pile, je lui caresse tout aussi « gentiment » le dos avec mon singletail.

 

usea-07

Pauvre chou, impossible de mettre les mains où il ne faut pas!

 

usea-08

Cependant je reste persuadée que de nombreux candidats seraient prêts à subir ce double supplice.

 

usea-09

C’est par là qu’on vous tient messieurs et ce depuis longtemps!

 

usea-10

Gifler un gland, une manière efficace de calmer les ardeurs phalliques d’un soumis…

 

usea-11

Deuxième possibilité…

 

usea-12

le ballbusting…

 

usea-13

Une méthode qui a fait ses preuves!

 

Publié dans photos | 1 Commentaire »

« Cent dessins pour illustrer Histoire d’O »

Loic Dubigeon:  » Cent dessins pour illustrer Histoire d’O »       (les 50 premiers)

Une nouvelle série de dessins dans la catégorie « PAGES » en haut à droite au dessus des « archives » (Dessins:  » Cent dessins pour illustrer Histoire d’O … »).

Quelques extraits dans cet article. Pour voir les autres dessins visitez la page en question.

(Pour voir le dessin dans sa taille originale: clic droit+afficher l’image)

 

 

cent-dessins-pour-illustrer-histoire-d5co-9

 

cent-dessins-pour-illustrer-histoire-d5co-22

 

cent-dessins-pour-illustrer-histoire-d5co-29

 

cent-dessins-pour-illustrer-histoire-d5co-43

 

cent-dessins-pour-illustrer-histoire-d5co-49

(la suite bientôt…)

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Trampling à l’envoutée…

 Première expérience pour Maîtresse E..

 

Trampling à l'envoutée... dans photos novenv01

 

novenv02 dans photos

 

novenv03

 En revanche Maîtresse Mira n’en était pas à son coup d’essai, et fut toute étonnée de la résistance de mon soumis trampling.

novenv04

 

novenv05

 

novenv06

 

novenv07

 

novenv08

 

novenv09

 Comme vous pouvez le constater il est bien marqué…des marques qui d’ailleurs sont restées 15 jours !!!

novenv10

Publié dans photos | 2 Commentaires »

3 vidéos de trampling remises en ligne.

Avec toujours le même code à inscrire dans la fenêtre vidéo au niveau du cadenas :

code:  cc84

Vidéo: « sous les talons 1″.

 

Vidéo: « sous les talons 2″.

 

Vidéo: « sous les talons 3″.

Publié dans vidéos | 2 Commentaires »

Nouveau! Une page vidéos du Net…

Une nouvelle page « Vidéos du net » pour vous faire partager des vidéos débusquées sur le net (sans les inconvénients des pop-ups et autres pubs) .

Dans la catégorie « PAGES » en haut à droite au dessus des « archives« (Vidéos du net).

Ces vidéos seront changées régulièrement.

Thème de cette série de 3 vidéos: Ballbusting à deux Dominas ou plus.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

2 autres anciennes vidéos en ligne.

vidéo « initial cc » version fétish.              code cc84

 

vidéo « initial cc » version hard.              code cc84

 

Publié dans vidéos | 1 Commentaire »

12345...14

ijdixxx |
Dick Monster Channel |
Rencontre avec une actrice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dauphinesoumise
| titoisa
| sexybabes